Samir Toumi aka Iramo : dans le coeur du street art marocain

L’interview trendosphère de la semaine nous transporte en plein coeur du street art marocain, avec le talentueux street artiste Samir Toumi, connu sous le nom d’Iramo. 

Découvrons donc sans plus tarder l’interview de Samir Toumi aka Iramo : 

Q : Présentes toi pour le public qui ne te connait pas ? 

R : Samir Toumi , connu sous le nom d’Iramo , Street artiste de Casablanca. J’ai appris dans la street et j’ai fais de l’art dans la street.

Q: Qu’est ce qui t’inspire dans tes projets ? 

R : Je m’inspire surtout de la culture marocaine, que ça soit des films, des chansons, de l’architecture ou encore des proverbes marocains. Je m’inspire aussi des gens dans la rue, j’adore la culture populaire marocaine. 

Q: Quel message souhaites-tu passer à travers tes créations ? 

R: Je n’ai pas de message précis à passer, je ne suis qu’un artiste de la rue qui traite le vécu quotidien et le transforme en art. 

Q: Quel est ton projet favori et pourquoi ? 

R: J’aime tous mes projets, car chaque projet est réalisé avec passion. 

Samir Toumi Iramo

Q: Quelles sont les difficultés rencontrées dans ce domaine ?

R: Il y en a beaucoup: tout d’abord les difficultés financières pour financer le matériel et les déplacements, ensuite les difficultés à obtenir des autorisations pour travailler sur un mur et enfin il y a les risques liés au fait de travailler dans la rue qui est un lieu public .  

Q: Parles nous de ton premier projet  

R: Mon premier projet était avec les ultras Winners, les supporters du Wydad Casablanca, je taguais les murs avec eux et participais à la création des tifos. En même temps j’admirais le travail des street artistes marocains et à un moment je me suis dis pourquoi ne pas se lancer dans ce domaine. C’est donc comme ça que j’ai créé mon premier projet avec un autre street artiste qui s’appelle Dinam. C’était un petit mur mais ça reste mon premier projet street art. 

Q: Quel est ton artiste préféré et pourquoi ?

R: Il y a un street artiste que j’aime bien, je le connais de loin et lui aussi. On s’est échanger quelques messages sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un street artiste de Casablanca qui s’appelle Simo Mouhim, ses travaux m’inspirent car il s’intéresse à la femme marocaine et fait du très bon travail.

Q: Parles nous de ton dernier projet 

R: Mon dernier projet était dans la ville de Oujda où j’ai pu animer un workshop au profit des jeunes intéressés par ce domaine. Je les ai formé sur les bases du street art en général. Après ce workshop j’ai pu travailler sur un projet dans les rues de la ville. Ce projet s’appelle Ousra,  » Famille » en arabe, et qui représente une famille marocaine de 3 personnes en déplacement sur la moto du père de famille. 

Q: Parles nous de tes projets futurs 

R: Je suis en train actuellement de travailler sur une série de dessins, je ne sais pas quand est ce que je vais la terminer. Je me concentre actuellement sur ce projet mais ça ne m’empêche pas de planifier d’autres dans le futur. 

Samir Toumi Iramo a pu par ses dessins, donner une touche multicolore aux rues du Maroc. Avec ses créations inspirées du quotidien marocain, il a pu attirer l’émerveillement des visiteurs et des amoureux de l’art de rue. 

Plus d’articles trendosphère ici