Connect with us

Trendosphere

Meryem Ezzerrouti : « mes projets reflètent ce que je ressens »

Meryem Ezzerrouti

Pour l’interview Trendosphère de la semaine,  DYET est parti à la rencontre d’une jeune chanteuse talentueuse de la ville d’El Jadida. Avec son dernier tube Blach Elik , elle a su se graver un nom comme l’une des figures montantes de la scène artistique marocaine. Il s’agit bien entendu de Meryem Ezzerrouti

Découvrons sans plus tarder l’interview Trendosphère, avec Meryem Ezzerrouti. 

Q: Présentes toi pour le public qui ne te connait pas ? 

R: Je m’appelle Meryem Ezzerrouti, je suis d’El Jadida. J’étudie actuellement en dernière année école de commerce et je débute ma carrière dans le chant en parallèle. Jusqu’à aujourd’hui j’ai réussi à produire deux chansons :  » Ahlami  » et « Blach Elik », la troisième chanson est en cours de production. 

Q: Quel est le message que tu souhaites faire passer à travers tes créations? 

R: Cette passion que j’ai pour la musique me permet de partager ce que je ressens et mes expériences de vie avec le public. J’essaie à travers mes chansons de retranscrire au maximum mon vécu afin d’inclure les fans dans mon univers pour qu’ils puissent s’identifier aux paroles de la chanson. 

Q: Comment décrirais-tu ton style musical ? 

R: Mon style est un mélange Pop / RnB / Trap Soul. Je n’ai pas de style précis car je ne décide de ce dernier qu’après avoir entamer un projet. Tout dépend de mon intuition et de mes sentiments. 

Q: Qu’est ce qui t’inspire dans tes créations ? 

R: Mes projets reflètent ce que je ressens, que ça soit positif ou négatif. J’essaie de retranscrire mes émotions sur papier avant de les enregistrer au studio. En gros, mes projets sont une partie de moi que je partage avec le public, je trouve que c’est le meilleur moyen de créer un lien fort avec les fans. 

Q: Quel est ton projet favori ? Et pourquoi ? 

R: Mon projet favori n’est toujours pas sorti, il s’agit d’un projet intitulé  » Banou » qui sortira en Février 2021 et qui raconte mon vécu avec les personnes qui te lâchent quand tout va mal et qui ne sont là pour toi que quand tu te sens bien. C’est un projet fort en émotions qui j’espère plaira aussi au public. 

Q: Quelles sont les difficultés rencontrées dans ce domaine ? 

R: C’est surtout le manque de soutien, il faut faire preuve de beaucoup de patience et sacrifier plusieurs choses avant de faire ses preuves et montrer son talent . La carrière de chanteur est un périple long et difficile où seuls les artistes passionnés sauront savourer chaque pas réalisé, c’est ce que je fais au quotidien. 

Q: Parle nous de ton premier projet ?

R: Mon premier projet s’intitule  » Ahlami « , c’est ma première chanson. Je l’ai écrite pendant une soirée d’insomnie. Les paroles de la chanson reflètent le contraste existant entre la grandeur des rêves et des inspirations d’une part et le manque de soutien d’autre part. C’est aussi un message de motivation pour tous les rêveurs et rêveuses afin de croire en leurs projets. 

Q: Quel est ton artiste préféré ? Pourquoi ? 

R: J’aime beaucoup Ariana Grande, car elle a pu maintenir une carrière irréprochable en faisant face à plusieurs obstacles. Elle a aussi su illustrer son vécu à travers ses chansons et comme vous le savez, c’est très important pour moi. 

Q: Parle nous de ton dernier projet  » Blach Elik » ?

R: C’est une représentation de l’échec d’une relation toxique à promesses mensongères. C’est aussi une façon de dire que la perte de la personne à l’origine de ces mensonges n’est vraiment pas une perte et qu’il faut toujours se relever après une rupture car la vie ne s’arrête au pied de personne. Il faut continuer à briller malgré les peines. 

Q: Quels sont tes projets futurs?

R: Je travaille actuellement sur plusieurs sons qui sortiront prochainement, tous différents en terme de style musical car j’aime bien diversifier les styles tout en gardant un point commun qui est la charge émotionnelle qui me définit en tant qu’artiste. Je compte aussi pouvoir sortir mon premier clip très bientôt vers fin 2021 ou début 2022 donc restez connectés. 

Cette petite boule d’émotions qu’est Meryem Ezzerrouti a réussi à partager son ressenti avec le public, et ce en mélangeant style et talent. C’est certain qu’avec du travail acharné, son nom brillera et se confirmera dans la scène musicale, dans tout les cas elle est sur la bonne voie. 

Plus d’articles Trendosphère ici

Continue Reading

Trendosphere

Flomine, DJ et producteur international

flomine-doyoueventrend

Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Mon nom d’artiste est Flomine. Je suis DJ et producteur international de Casablanca, au Maroc. Ma spécialité est la production en amapiano, tous les genres de musique house et un peu de hiphop. Je suis ingénieur de mastering et de mixage professionnel et je possède le premier studio de musique marocain à Londres. Mes productions sont loin d’être génériques et sont fortement influencées par la musique africaine, incorporant principalement les traditions et cultures marocaines, y compris des échantillons d’instruments traditionnels nord-africains faits à la main.

Qu’est-ce qui t’inspire dans tes créations ?

Ma culture, mon pays et mon héritage, puis vivre à Londres ont eu une influence sur moi, il était juste de fusionner les deux cultures. Je fusionne l’héritage amazigh avec la musique et la culture marocaine Gnawa dans ses choix de mode, son style et sa musique.

Je suis connu pour mon chapeau rouge culturel qui symbolise l’emblème amazigh Yaz signifiant liberté.

Flomine-trendosphere

As-tu étudié la musique ou as-tu appris par la pratique ?

J’ai étudié à Londres pendant 2 ans en ingénierie du son, mais j’ai principalement appris par la pratique, en créant mon propre studio et des années interminables de recherche en ligne, en travaillant avec d’autres ingénieurs du son et producteurs et en faisant du DJ à l’extérieur. Je passe des heures à apprendre chaque détail de mes passions, y compris la production et l’ingénierie du son.

As-tu un projet préféré ? Pourquoi ?

Ghorba mon dernier projet est mon préféré, c’est parce que j’ai été le premier à produire l’Amapiano marocain et que j’ai pris des risques en mélangeant gnawa et house dans un genre musical né en Afrique du Sud, je n’étais pas sûr de la façon dont il serait reçu et la réponse a été étonnante. Le second est le message derrière celui-ci, qui a été bien reçu même si c’est un sujet difficile et bouleversant. Il contient un grand message qui peut unir non seulement les Nord-Africains, mais aussi toutes les personnes qui ont le mal du pays et qui manquent des choses spéciales de leur pays. Souvent, vous ne réalisez pas à quel point vous aimez votre pays jusqu’à ce que vous partiez …

Quel est le message derrière tes projets ?

Mon objectif est de diffuser la culture et la tradition marocaines dans le monde entier et de promouvoir l’acceptation et l’expression de soi à travers la musique house. Je veux créer des collaborations entre des artistes marocains et le Royaume-Uni car cela n’a pas encore été conquis, la musique marocaine est peu diffusée à la radio au Royaume-Uni. Mon message est toujours de vrais sujets que les gens traversent souvent des sujets dont personne ne parle comme les problèmes dans le monde avec l’oppression et la vie des immigrés. Par exemple, j’ai produit et créé la première chanson marocaine amapiano intitulée Ghorba qui signifie le mal du pays et qui est orientée vers l’histoire d’immigrants fuyant la vie et regardant de nouveau et les difficultés qu’ils rencontrent.

Parle-nous de ton tout premier projet …

Mon premier projet important TIM (This is me) a été l’occasion pour moi d’introduire pour la première fois le style de musique marocain, afro et britannique dans une chanson. Ce projet a été bien accueilli et j’ai reçu d’excellents retours. Bien entendu, ma production en a fait du chemin depuis et je suis donc assez critique par rapport à certains des sons choisis. Ceci dit, c’est le projet avec Dizzy Dross (Habeel) qui m’a ouvert des portes et j’ai fini par mixer, masteriser ou produire pour des artistes tels que Small X, ElGrande ToTo, Dizzy Dross, Ali Samaad, Dada, Chimera, Khtek, Stormy, Wegz et d’autres.

Quel est ton style de musique préféré ?

Je dirais tous les genres de house mais alors l’amapiano, la musique afro, le gnawa, la musique marocaine et le gnawa sont tous proches de mon cœur.

Flomine-dyet

As-tu des films préférés ? Séries ?

TopBoy UK series, Narcos, Breaking Bad, Marvel Movies, Peaky Blinders,

Quel est ton jeu vidéo favoris ? 

Je peux jouer à n’importe quoi, de Fortnite à Mortal Combat, de Street Fighter à Crash Bandicoot ou FIFA selon mon humeur …

Des futurs projets ou collaborations à venir ?

Je travaille sur un projet avec des artistes internationaux utilisant des instruments uniques et les sons amazigh.

Retrouve l’intégralité des interviews trendopshère sur DYET !

Continue Reading

Trendosphere

IAAMKB, adventure filmmaker & photographe marocain nous livre ses secrets

iaamkb-trendosphere-doyoueventrend

 Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Je m’appelle ImadEddine KABIL, je suis cinéaste et photographe d’aventure basé à Casablanca en ce moment.  

Qu’est-ce qui t’inspire dans tes créations ?

Mon inspiration vient généralement de la musique quand je suis chez moi et des lieux reculés quand je suis sur la route.

Quel est le message principal de tes créations ?

Le message principal de ma création est de montrer la beauté des lieux lointains et à quel point il est cool de sortir de sa zone de confort.        

Pourquoi la photographie & la vidéographie ?

La photographie, parce qu’elle me permet d’être un maniaque du contrôle sur les décors et le cadre dans lequel la photo est prise, et la vidéographie – le cinéma, parce qu’elle permet de multiplier la même approche de la photographie mais en plusieurs fois.

Si tu devais choisir un de ces métiers, lequel choisirais-tu et pourquoi ?

Je pense que je choisirais toujours la vidéographie – la réalisation de films plutôt que la photographie parce que je suis tellement dans le mouvement et le flux de raconter une histoire plutôt qu’une image fixe.         

iaamkb-doyoueventrend

As-tu un projet préféré ? Pourquoi ?

L’un de mes projets préférés est probablement le tour du Maroc que j’ai fait l’année dernière pour l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), car j’ai pu explorer certains des joyaux cachés de notre beau pays sur 15 destinations.        

Parle-nous de ton tout premier projet…

Je me souviens d’avoir participé à un atelier de film documentaire organisé par EFE et j’ai dû faire une petite vidéo sur le Freelancing, drôle que maintenant je sois moi-même freelance aujourd’hui et d’avoir vécu cette immersion.           

Tess projets sont principalement axés sur les voyages, quelle est ta destination de voyage préférée ?

Ma destination de voyage préférée serait la montagne. Où que soient les montagnes, c’est l’endroit où je voudrais être et où je voudrais revenir. Bravo à mon mentor Said MALIKI pour m’avoir toujours fait vivre des aventures aussi challengeantes en montagne.          

Quel est ton style de musique préféré ? et artistes préférés ?

J’aime la musique électro, la pop, parfois le R&B. Je dirais que je n’ai pas un type de musique spécifique que j’écouterais. J’aime changer. J’aime écouter tous les genres selon mon humeur. Ils sont nombreux, mais j’ai écouté récemment beaucoup d’Oliver Tree, Fisher, G-Eazy, Post Malone…        

As-tu des films préférés en particulier ? Séries ?

Je ne suis pas un grand fan de séries pour être honnête, mais j’adore les soirées cinéma avec ma copine et certains de mes films préférés sont : Dune, Le loup de Wall Street, Nos étoiles contraires, L’éléphant bleu, Free Solo, The Ghosts Above, L’alpiniste…

Des projets futurs ? 

Pour les futurs projets, j’ai pour vision de travailler davantage avec de grandes marques et d’avoir des collaborations qui reflètent ma vision et ma façon de créer de l’art.

Découvre l’univers de IAAMKB sur son compte Instagram …

Et on te laisse avec les interview des nombreux artistes et talents que nous avons rencontré sur la Trendosphère DYET !

Continue Reading

Trendosphere

Dr Jay, artiste producteur marocain nous sort bientôt son album Ghara9

Dr Jay-trendosphere-doyoueventrend

Présentes toi pour le public qui ne te connaît pas ?

Otmane Bk , Aka Dr Jay, je suis artiste & producteur et j’habite à Fès.

dr jay-doyoueventrend

Décris-nous ton style musical ?

Mon style musical est un peu étrange, je recherche toujours des mélodies et des rythmes différents de l’habituel.

Qu’est ce qui t’inspire dans tes créations?

L’inspiration vient avec la musique classique. J’écoute beaucoup de NWA, Wu Tang Clan, Daft Punk, Pink Floyd et d’autres …

Parle-nous de tes débuts ?

Mes débuts en 2006 étaient dans notre humble quartier.

Quel est ton artiste préféré ? Pourquoi ?

L’artiste légendaire pour moi est Dr Dre, il me représente vraiment et mon nom artistique est dérivé du sien.

dr jay-doyoueventrend2

Quel est ton style musical préféré ?

Mon style de musique préféré est la trap soul et le banger music.

Qu’est ce qui t’a inspiré dans la réalisation de tes projets ?

Ma mère, que Dieu lui fasse miséricorde, elle m’a toujours soutenu dans tout …

Des collaborations en perspective ? Si oui avec qui ?

Je travaille sur l’album de Soh, un rappeur algérien en collaboration avec sa maison de disque française, l’Ep de Lemhllwess distribué par Believe ainsi qu’un track de Dizzy Dross qui est en cours …

Quelles sont les difficultés rencontrées dans ce domaine?

Je fais face à de nombreuses contraintes et obstacles qui me font prendre du retard dans mon travail : temps, frais techniques, manque d’image appropriée, etc.

Quels sont tes projets futurs ?

Mes plans futurs sont un album de musique de haute qualité appelé « GHARA9 » qui sortira cette année en collaboration avec des artistes comme Lemhllwess, Soh, et d’autres…

Parlons d’autres sujets maintenant, des séries que tu regardes actuellement ? Un film qui t’a marqué récemment ?

J’ai aimé la série Lupin et le film qui m’a étonné ces derniers temps est Matrix 4, car c’est l’un de mes films préférés.

Plutôt Game of Thrones ou Breaking Bad ?

Breaking Bad

Plutôt 8 Miles ou Straight Outta Campton ?

Bien sûr Straight Outta Campton

Quel est ton jeu favori ?

Je ne suis pas un grand fan de jeux, mais j’aime les jeux d’action …

Le son que tu écoutes en boucle ces derniers jours ?

Le son que j’écoute en boucle en ce moment est « 3awtani »

Découvre l’univers de Dr Jay sur son compte Instagram …

Et on te laisse avec les interview des nombreux artistes et talents que nous avons rencontré sur la Trendosphère DYET !

Continue Reading

Trendosphere

Hanaa, brand designer marocaine au talent fou

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Hanaa AKA « This is Hanaa », j’ai 32 ans, je suis tangeroise et je vis à Tanger. Mariée et maman d’une petite fille qui s’appelle Lilya. Je suis Content Creator et Brand Designer, j’adore ce que je fais parce que je ne le considère pas comme un boulot car c’est une passion. La preuve, je suis quelqu’un qui s’énerve facilement mais bizarrement en ce qui concerne le design et la conception j’ai une patience incroyable.

Hanaa brand designer-doyoueventrend

Qu’est-ce qui t’inspire dans la réalisation de tes créations ?

Tout dépend de chaque projet, mais généralement tout autour de moi (magazines, films, séries … ), parfois on cherche the easy way, il y a des plateformes comme Pinterest et autres qui aident. Pour moi, c’est le quotidien qui m’inspire, les couleurs, parfois même le ciel … Je dirai que c’est dans la combinaison des couleurs qui représentent la vie que je m’inspire !

Qu’est ce qui te motive à continuer à créer ?

La passion que j’ai lorsque je crée, c’est aussi le feedback des clients … A chaque fois je reçois un feedback positif, à chaque fois je finalise un projet et que les gens apprécient le produit et les créations, ou quand ils prêtent attention au branding, ceci me pousse à continuer à faire de belles et nouvelles créations.

As-tu étudié le design graphique ou c’est un apprentissage en autodidacte ?

Non, j’ai fait une formation en développement informatique, d’ailleurs j’étais douée même si je savais au fond de moi que je ne travaillerai pas dans ce domaine, j’adorais la programmation des logiciels, à l’époque j’étais douée sur Photoshop, je faisais même le design des boutons. Mais pour le design graphique, je ne dirai pas que je suis autodidacte à 100% car c’est assez mitigé. Lorsque j’étais au collège, j’ai appris à utiliser Photoshop, je prenais des publicités que je recopiais et c’est ainsi que j’ai appris à utiliser ces logiciels. Après, pendant ma deuxième année en développement informatique, j’ai eu la chance de faire un stage chez une agence de com à Tanger qui est à la base c’est une entreprise allemande. C’est là que j’ai vraiment appris tout ce qui est graphique, je me rappelle du directeur artistique qui était notre boss et qui a vu quelque chose en moi. Il a investi son temps à m’apprendre et me faire découvrir des choses, malgré notre style différent j’ai appris beaucoup de lui et je lui en suis reconnaissante. Après bien sûr, ça vient de l’expérience, j’ai changé plusieurs fois de travail avant de lancer à mon propre compte.

As-tu un projet préféré ? Pourquoi ?

C’est très difficile de répondre à cette question, c’est comme si tu demandes à un parent qui est ton enfant préféré, parce que chaque projet est un bébé pour moi. Mais je dirai les projets à travers lesquels on grandit. Parce qu’il y a des projets qu’on travaille mais qui n’avancent pas … Je dirai que le projet « Easyl » est un de mes projets phares parce que c’est l’un des projets qu’on a commencé il y a 4 ans avec un Kiosque et maintenant ils ont l’un des plus grand magasin à Dubaï. Je dirai aussi « The Perfect Blend » car je l’ai commencé jeune. Ce n’est peut-être pas le projet à la plus grande envergure sur lequel j’ai travaillé mais on grandit ensemble et je vois l’évolution de la marque, ça m’encourage et ça me motive. Ce sont des projets comme ceux-ci qui me tiennent à cœur mais généralement, j’aime tout bien que ces deux ont une place spéciale dans mon cœur.

Hanaa brand designer-the perfect blend-doyoueventrend

Quel est le message derrière tes créations personnelles ?

Pour mes créations personnelles j’aime bien parler de la façon avec laquelle je vois les marques marocaines, c’est un concept que j’ai créé il y a des années. Le message ou l’intention, c’est de montrer aux gens et pas seulement le consommateur, mais aussi les gens au bureau qui choisissent le packaging des produits, qu’on peut avoir des produits raffinés, modernes avec un arrière-plan blanc et que ça reste un produit qui se vend. A l’époque c’était tout en rouge et jaune on n’arrivait pas à distinguer les produits, c’était ça le souci je voulais corriger. Maintenant on peut voir un changement radical dans les rayons et c’était ça le message à passer à travers mes créations. Aujourd’hui j’ai un concept différent, je prends un produit américain, français ou espagnol et j’y ajoute une touche marocaine, pour montrer qu’on peut être moderne tout en s’inspirant de notre riche culture.

Hanaa brand designer-starbucks-doyoueventrend

Quelles sont les difficultés que tu rencontres en tant que Brand Designer ?

Parfois il y a un manque d’inspiration pour quelques projets, et d’un autre côté il y a le souci des deadlines, parfois on a besoin de plus de temps pour trouver les idées et l’inspiration.

Parle-nous de ton tout premier projet …

Franchement, je ne m’en souviens plus car je travaillais en Freelance avant de commencer à travailler à mon propre compte. Après je dirai que mon premier projet est différent de ce que je fais à présent. J’ai commencé en tant que graphique designer, puis la photographie m’a choisi. Je dis ça parce que ce sont les clients qui ont vu ce talent en moi. J’ai été contactée par Maroc Maroc à ce titre et à l’époque, j’avais l’œil mais je ne maitrisais pas la technique. Ils m’ont proposé de faire des créations pour eux, c’était un vrai challenge et j’ai tellement galéré et pleuré. J’ai même cru que c’était impossible à réaliser et c’est à ce niveau que c’était challengeant. Aujourd’hui je réalise les photos et les compositions de plusieurs marques et c’est finalement grâce à cette transition que j’ai vécu grâce à ce premier projet de photographie.

Hanaa brand designer-2-doyoueventrend

Quel est ton style de musique préféré ?

J’écoute de tout mais j’ai une préférence pour le rock alternatif et surtout britannique, c’est un style que j’aime bien.

As-tu des films préférés ou des séries que tu affectionnes particulièrement ?

Je regarde beaucoup de films, surtout les nouveautés, je n’ai pas une seule préférence mais plusieurs et la liste est longue. Pour les séries, j’en regarde aussi beaucoup mais ma préférée reste FRIENDS, pour la simple raison qu’elle m’accompagne quand je travaille et qu’elle me permet d’être dans un mood sympa.  

Des projets futurs ?

Oui, je bosse sur plusieurs projets que j’adore et j’ai hâte de les partager, mais on attend la sortie des marques. J’ai aussi hâte de bosser sur mes propres créations, c’est l’une de mes priorités actuellement et je compte m’y atteler sérieusement cette année en poussant mes limites et en y consacrant le temps nécessaire …  

Fais un tour sur le compte Instagram de This is Hanaa et découvre ses créations fascinantes !

Et nous, on te laisse parcourir la Trendosphère de DYET pour découvrir les interviews intimistes des nombreux talents que nous avons rencontré …

Continue Reading

Trending

Comodo SSL